Nouvelle-Zélande Rencontrez !

rencontrez LES ETUDIANTS DES ECOLES D’ART NATIONALES DE NOUVELLE-ZELANDE

10 septembre 2016
te puia cathy amouroux wear you from

Read in: English

C’est dans la ville de Rotorua, dans les vallées fumantes de Te Puia que se trouvent les écoles nationales réputées de tissage et de sculpture de bois de Nouvelle-Zélande. Ces écoles ont été crées afin de préserver les arts traditionnels Maori. Te Puia est certes un lieu très touristique puisqu’il faut payer pour entrer sur le site et voir les étudiants à l’oeuvre, mais il n’en reste pas moins un haut lieu de culture et de talents.

te puia cathy amouroux wear you from

D’abord l’école de tissage. Là, les élèves, principalement des femmes de tous les âges, travaillent dans une grande pièce ouverte au public. Mon admiration est allée droit vers celles qui tissaient d’immenses capes en plumes destinées aux cérémonies traditionnelles et spectacles de danse. Un travail hallucinant de finesse et de patience. L’une d’elle m’a dit que 6 mois au total étaient nécessaires à la réalisation de son ouvrage, et qu’il ne lui restait plus que 2 mois pour le terminer. Alors qu’elle me disait ça avec un grand sourire, je pouvais lire une certaine pointe d’inquiétude dans son regard…aujourd’hui elle a probablement enfin terminé et doit être plus que fière de son travail.

te puia cathy amouroux wear you from

te puia cathy amouroux wear you from

Les autres élèves travaillaient sur des «piu piu», des jupes traditionnelles composées de longs tubes entièrement fabriqués à partir de feuilles de flax. Leur technique de fabrication est extraordinaire. Tout d’abord, on crée des motifs géométriques sur la feuille en grattant seulement sa partie supérieure pour révéler les fibres à l’intérieur. Puis, on plonge la feuille dans de l’eau bouillante. Celle-ci va se courber sous l’effet de la chaleur et va se transformer en mince tube. On peut ensuite teindre ce tube en le plongeant dans un bain de pigments naturels. Et là, magie, seuls les motifs géométriques en fibre prennent la couleur. Les tubes sont ensuite fixés ensemble à une ceinture, souvent réalisée aussi en flax.

te puia cathy amouroux wear you from

te puia cathy amouroux wear you from

Enfin, l’école de sculpture. De la même manière qu’à l’école de tissage, les étudiants travaillent sous nos yeux. Cette fois ci ce sont essentiellement des hommes, et l’ambiance est beaucoup plus détendue. Sur un fond de musique pop, les élèvent sculptent d’immenses blocs de bois, destinés principalement aux façades et décorations intérieures des marae.

te puia cathy amouroux wear you from

te puia cathy amouroux wear you from

Leur site: ici !

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply